Cérémonie du thé et atelier de calligraphie, deux moments suspendus à la Chapelle des Carmélites

Le 10 mai à la Chapelle des Carmélites, un groupe de 18 curieux a participé à la cérémonie du thé.

Au Japon, le thé est une religion, un véritable art de vivre. Cet idéal est le résultat de la conception zen de l’importance des plus petits détails. Dans la culture japonaise, la cérémonie du thé en dit long sur les arts, les coutumes sociales et les idéaux de la vie japonaise.

Un rituel où chaque geste a un sens et aucun n’est inutile, dans le décor paisible de la chapelle des Carmélites, Dominique Kawano a conquis l’assistance. Voyez plutôt…

Si vous n’avez pas pu y participer cette fois-ci, vous pouvez toujours aller dans son Pavillon des Nuages en région toulousaine.


Le 15 mai, c’est à l’art de la Calligraphie que Yoko Amiel a initié un autre groupe.

Cet art ancien se pratique depuis plus de 3 000 ans. Au Japon, on considère que la pratique de la calligraphie permet d’atteindre la longévité et la maîtrise du corps et l’esprit. Les moines bouddhistes utilisent la calligraphie comme une forme de méditation.

Selon la légende, les idéogrammes ont été donnés aux hommes par les dieux. Pour cette raison, dans la culture japonaise, on les traite toujours avec le plus grand respect. On considère que les idéogrammes écrits au pinceau sont vivants, dotés d’une énergie vitale appelée ki en japonais.

Plus que de simples tracés à l’encre sur une feuille de papier, la calligraphie est au coeur de la culture du peuple nippon. Elle est enseignée dès le plus jeune âge dans les écoles et des expositions lui sont consacrées chaque année. Mais c’est également un art en constante évolution avec des artistes modernes.

Mercredi à la Chapelle des Carmélites, concentration et maîtrise de soi pour un geste presque parfait !

Yoko Amiel anime régulièrement des ateliers au Musée Georges Labit à Toulouse. Pour tous renseignements, elle a aussi un site internet (ici )

Une réponse sur “Cérémonie du thé et atelier de calligraphie, deux moments suspendus à la Chapelle des Carmélites”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *