Le mandalaine Bleu de Marith Bonnenfant

EXPOSITION Le Mandalaine Bleu

du 4 AVRIL au 29 MAI, à la Chapelle des Carmélites, Toulouse

Marith BONNENFANT nous raconte ….

« Je réalise des bérets comme des mandalas depuis 2002. L’aventure a commencé à Argut-Dessus, à la Noël 2002. Mon frère navigateur qui naviguait avec son bateau sur les eaux chaudes, avait froid à la tête. Dans la maison où nous étions, « La Source », il y avait un stock de laines laissées par l’ancienne propriétaire. J’y ai prélevé de quoi faire une calotte de laine pour protéger son crane chauve. Ensuite, Céline se demandait comment faire un béret pour sa soeur. J’ai essayé, et voici le premier béret réalisé, parti à Londres puis en Australie sur la tête de Julie. Et j’ai continué, fascinée par le jeu des couleurs se transformant au fur et à mesure que croît ou décroît l’ouvrage. C’est lors d’un stage sur la biographie en 2004 où j’animais une séance de pratique artistique que le nom « mandalaine » m’est venu : nous dessinions des mandalas en relation avec l’astre maître de la septaine étudiée ce jour-là . Le mot « mandala » nous vient de la tradition tibétaine. C’est un support de méditation, en général une figure géométrique centrée. On le retrouve dans de nombreuses cultures, depuis les roues solaires protohistoriques, en passant par les fleurs de vie, les rosaces des églises chrétiennes, les cercles de guérison des amérindiens. Dans un coin de la salle, j’avais posé la pile des bérets avec une petite affiche : « portez un mandala sur la tête » et le premier a avoir osé le faire, c’est Georges. Qu’il soit remercié.

Le « mandalaine » était né.

Méditation sur le 7, le chiffre des jours de la semaine, des septaines de nos biographies, le chiffre de Jupiter, de l’ange, de l’équilibre… Méditation sur la croissance et la décroissance… Prière du coeur, ou récitation du mantra au fil des points…Au gré des saisons, la pile a augmenté, diminué, et je me suis rendu compte que j’étais en train de construire une véritable collection et j’en ai créé le catalogue. Chacun est photographié, numéroté… Pour chacun d’entre eux, je crée une « palette » tout comme un peintre choisit l’harmonie des couleurs qu’il veut mettre sur son tableau. J’utilise toutes sortes de fils, pour leur texture et leur couleur,  mais ce que je préfère, c’est la laine d’origine animale.  Elle a une bonne tenue, nerveuse et souple à la fois.  Elle tient chaud l’hiver, frais l’été, la pluie déperle comme sur la toison des moutons… Et le moment où quelqu’un s’approprie un de mes mandalaines est un moment précieux pour moi. Aussi je les commercialise à l’occasion d’installations éphémères, de marché artisanaux ou de réunions d ‘amis… 

En 2017, j’ai fait deux rencontres importantes pour l’histoire de mes mandalaines. La première : Olivia Bertrand qui produit et valorise avec son association « Laines Paysannes »*, une fil de laine des moutons d’Ariège. J’avais fait sa connaissance 5 ans auparavant grâce à l’association « Atout laine »** de Montbrun Bocage. Olivia m’a proposé de lui créer des petits tapis d’un diamètre de 60 cm environ avec ses belles laines blanches, burel et greige. Et j’ai eu le plaisir d’ en créer 9.

La seconde rencontre est celle de Chantal Toulemonde, elle me parle de son projet sur le Fil Bleu, et moi je me vois en train de réaliser un très grand mandalaine bleu… C’est ainsi que je me suis mise en mouvement : Avec mes laines de récupération, réaliser un « brouillon »  de 110 cm de diamètre… 

« Même si c’est brouillon, dit ma petite fille qui allait avoir 7 ans, je veux bien que tu me le donnes pour mon anniversaire… » Dont acte.

Me procurer la laine auprès de « Laines Paysanne » 

Chercher et trouver un atelier de teinture au pastel pour réaliser le camaïeu de bleus, du bleu naissant au bleu le plus soutenu possible avec ces laines et le pastel.

C’est « L’atelier de bleus pastel d’Occitanie »*** qui les a réalisés. « 

Vous savez maintenant comment il est né, venez l’admirer ….

 

*https://laines-paysannes.fr

**https://www.facebook.com/Association-atoutlaine-127060944312056/

***https://www.facebook.com/denisesimeonlambert/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *