les robes de Notre Dame la Daurade

EXPOSITION de la robe teinte au pastel de Notre Dame la Daurade

du 4 AVRIL au 29 MAI à la Chapelle des Carmélites, Toulouse

L’église Notre-Dame de la Daurade doit son nom à la fin de l’Antiquité, le 5e siècle, quand elle a été construite et ornée à l’intérieur de mosaïques à fond d’or (en latin deaurata : dorée)

Une statue de la Vierge y est vénérée depuis le Moyen-Age, en raison de deux pouvoirs bien distincts :

  • un pouvoir public, pour protéger la Ville de toute catastrophe, naturelle ou accidentelle. Les capitouls doivent alors solliciter les moines bénédictins pour qu’ils acceptent de descendre la Vierge de sa niche et de la porter en procession dans la ville.

 

 

 

 

  • un pouvoir privé : pour aider les femmes en couche en étendant sur elles une robe de la Vierge.Toute cette histoire nous est connue grâce au « journal » tenu par les bénédictins, de 1637 à la Révolution. On y décrit la Vierge comme « brune » et non « noire », en respect des prescriptions du Concile de Trente sur les statues de Vierge, qui ne devaient pas être réalistes. Le bois est donc laissé brut et la statue est réduite à peu de choses : une tête, un buste, un bras et la tête de l’Enfant Jésus. Une vaste robe complète cet ensemble. La Vierge ainsi vêtue est présentée dans une niche élevée, de manière à apparaître comme descendant du ciel.

Les robes de la Vierge varient selon les temps liturgiques, ce qui nécessite un vestiaire important et régulièrement renouvelé, grâce aux dames de la paroisse qui en ont la responsabilité. C’est ainsi qu’en l’an 2000, ces dames ont passé commande à plusieurs couturiers pour une nouvel ensemble de robes : Jean-Charles de Castelbajac, Franck Sorbier, Jean-Michel Broc, Françoise Navarre ont participé à cette commande.

La robe bleue pastel exposée à la Chapelle des Carmélites, a créée par les élèves de la classe de terminale BEP MMIC du Lycée Myriam de Toulouse et teinte à l’indigo de pastel par Denise et Henri Lambert.

Venez l’admirer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *